Question:
Deux circuits peuvent-ils partager un neutre?
SredniV
2012-03-12 08:07:49 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Je mets enfin en œuvre les conseils donnés dans cette question, j'ai réussi à faire passer le câblage jusqu'à la boîte de jonction, mais je suis un peu confus par le contenu de cette boîte.

Il y a trois circuits qui entrent dans la boîte, mais il semble que deux circuits partagent un seul neutre.

Tout semble fonctionner (et cela depuis plus de 2 ans), mais Je suis curieux de savoir si c'est casher du point de vue du code. Devrait-il y avoir un neutre individuel pour chaque circuit? Si tel est le cas, y a-t-il une brève explication des raisons pour lesquelles cela ne fonctionne pas?

[Cette réponse] (http://diy.stackexchange.com/a/9964/33) et [Cette réponse] (http://diy.stackexchange.com/a/9332/33) pourraient être utiles.
Merci à tous ceux qui ont pris le temps de répondre à ma question. Je vais chercher plus loin un moyen d'appliquer un neutre du circuit existant ... qui résout tous les problèmes. Ben
Huit réponses:
#1
+7
SteveR
2012-03-12 16:39:49 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Seulement s'il s'agit d'un circuit de 220 volts divisé comme le souligne Steven et qu'il doit être sur un disjoncteur bipolaire. Cela garantit que le circuit est composé de deux jambes différentes et non pas d'une seule, tout le circuit sera également désactivé avec un seul disjoncteur. Chaque jambe chaude revient sur ce neutre partagé. Le raisonnement est que pas plus que le courant nominal (disjoncteur) ne passera par le neutre dans cette configuration. Les deux jambes "chaudes" auront tendance à équilibrer le courant de retour. Exemple: si les deux jambes consomment 5A, aucun courant de retour ne passe par le neutre. Si la jambe 1 fait match nul 3A et la jambe 2 tire 10A, alors la différence, 7A est renvoyée par le neutre.

Il n'est PAS autorisé de partager un neutre dans toute autre situation. Si vous deviez partager un neutre avec deux disjoncteurs sur la même jambe d'un panneau, les deux circuits pourraient dessiner la limite du disjoncteur (disons 15A) rendant le neutre partagé autant que 30A de courant de retour! Cela dépassera la limite de la taille du fil et pourrait provoquer un incendie. De plus, les disjoncteurs GFCI et AFCI ne fonctionneront pas sur un circuit neutre partagé.

Je crois que les GFCI fonctionnent effectivement dans une configuration neutre partagée tant qu'ils ont tous les deux leur propre fil conducteur vers le neutre.
Il n'y a qu'un seul disjoncteur GFCI dans un scénario neutre partagé. Le partage du neutre est ailleurs au-delà du panneau du disjoncteur, et le GFCI ne fonctionnera pas comme prévu dans ce schéma. Le GFCI fonctionne en mesurant le courant dans les fils chauds et neutres. S'ils diffèrent de plus de 5 ma, le disjoncteur se déclenche. Si vous avez un neutre partagé, les courants sont renvoyés par deux neutres déséquilibrant les fils.
@SteveR Rappelez-vous que les prises GFCI mesurent le chaud et le neutre vers un appareil, donc s'il y a une charge supplémentaire sur le neutre à l'extérieur de l'appareil (revenant d'un appareil en aval par exemple), il ne détectera pas de déséquilibre. C'est pourquoi (en théorie) l'utilisation d'une queue de cochon vous permettra de connecter des prises GFCI sur un circuit de dérivation multi-fils. Jetez un œil à [Cette réponse] (http://diy.stackexchange.com/a/9332/33) pour plus d'informations.
Je pensais que vous parliez de prises GFCI, pas de disjoncteurs GFCI.
@Tester101 - Je parle de disjoncteurs GFCI, pas de prises.
#2
+6
Steven
2012-03-12 08:22:07 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Un circuit de dérivation multi-fils (deux points chauds de phases différentes partageant 1 neutre) se trouve souvent dans la cuisine où il alimente une prise dont le cavalier reliant les sorties supérieures et inférieures est retiré. Le résultat est que vous obtenez deux circuits de 15 ampères sur une prise. Sur le panneau, les deux disjoncteurs doivent être liés ensemble, il n'est donc pas possible d'en avoir un activé et un désactivé.

Le code varie selon la région, mais je ne pense pas que cela soit généralement autorisé dans une autre configuration. / p>

Il existe également des restrictions pour avoir plusieurs circuits dans une seule boîte de jonction. Soyez prudent en travaillant là-dessus - même si le disjoncteur est éteint, vérifiez la tension avec un testeur sans contact pour vous assurer qu'il n'y a pas d'autres circuits sous tension.

#3
+1
John
2014-10-08 01:05:10 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Le circuit "Edison 3 fils" est utilisé depuis de nombreuses années. 240 volts entre phases et 120 volts à un neutre qui porte la charge déséquilibrée des deux phases. Sur des charges parfaitement équilibrées, il n'y aura pas d'ampérage sur le neutre. Il est impératif d'avoir les fils du circuit sur des phases différentes, c'est-à-dire 240 volts entre eux.

#4
+1
Tem Hornaday
2016-10-20 00:59:25 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Cela dépend - quel âge a la maison? Les vieilles maisons (vraisemblablement câblées selon le code existant à l'époque) sont parfois câblées de cette façon (c'est-à-dire avec un retour partagé). Les jambes L1 et L2 sont chacune fusionnées (ou cassées) et partagent une jambe de retour jusqu'à la première boîte de jonction. Ensuite, la branche L1 et une branche neutre dans un sens, et la branche L2 et une branche neutre de l'autre. Cela a été fait pour économiser le cuivre et réduire le nombre de câbles nécessaires.

Trois points:

  1. Dans les maisons plus récentes Les deux circuits doivent être sur un disjoncteur bipolaire pour le fil de plus petit calibre utilisé dans les deux circuits (par exemple, 14 Ga. ==> 15 ampères) Dans les maisons plus anciennes, le code n'exigeait pas les disjoncteurs bipolaires ou à poignée.

  2. Les deux disjoncteurs doivent être jumelés, de sorte que si l'un d'entre eux se déclenche, les deux se déclenchent et toutes les boîtes de jonction des circuits se désexcitent.

  3. Les deux fils chauds de l'alimentation panneau (deux noirs, ou un noir un rouge) DOIT être câblé aux pieds opposés (un à L1, l'autre à L2). Le non-respect de cette consigne (c'est-à-dire s'ils sont tous les deux câblés à la même phase) entraîne le DOUBLE du courant passant dans le conducteur commun ou neutre et peut provoquer un incendie électrique.

#5
  0
Navane1
2017-07-01 08:19:10 UTC
view on stackexchange narkive permalink

En fin de compte, vous pouvez partager un neutre si les deux fils chauds sont sur des phases différentes et que les disjoncteurs sont verrouillés ensemble

#6
  0
Richard brittkn
2018-11-09 04:59:11 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Vous pouvez partager jusqu'à 3 circuits en 3 phases en utilisant 1 neutre, mais les 3 disjoncteurs doivent être liés ensemble avec un pont de disjoncteur afin que lorsque 1 essai ou 1 est éteint, ils sont tous éteints sans aucune chance d'être mordu par le neutre

Bonjour et bienvenue sur Stack Exchange.Qu'entendez-vous par "aucune chance d'être mordu par le neutre"?
@DanielGriscom cela signifie ne pas avoir une autre charge sur une autre phase / jambe mettant le courant sur le neutre et vous choquant en conséquence."bit" est familier pour "choqué", IOW
#7
-1
Luke
2017-05-23 12:52:49 UTC
view on stackexchange narkive permalink

Si deux circuits séparés alimentés par des lignes d'alimentation séparées partagent un neutre, le principal danger est lorsque le neutre est déconnecté. Si cela se produit, la tension augmentera considérablement sur les circuits. La raison en est que le courant circulera entre les lignes en passant par les charges connectées. Essentiellement, vos appareils deviennent un circuit en série entre les lignes d'alimentation (dans les systèmes monophasés / monophasés américains, cela signifie passer de 120 à 240 volts). Il en résulte des incendies, des appareils frits ou pire. C'est pourquoi le NEC n'autorise pas cette pratique autrefois courante.

Si les deux circuits proviennent de la même ligne, le danger principal est de surcharger le neutre avec trop de courant. Risque d'incendie car le neutre n'est pas connecté à un disjoncteur. En bref, restez en sécurité et utilisez des neutres séparés pour chaque circuit.

Les circuits neutres partagés (circuits de dérivation multi-fils) sont toujours autorisés, la seule raison pour laquelle ils ne sont plus une bonne idée est le manque de disponibilité de disjoncteurs AFCI bipolaires pour les circuits d'habitation.
@SpeedyPetey - Les CAFCI bipolaires sont une chose (du moins pour les équipements Siemens, Square-D et Eaton). GE ne les utilise pas mais c'est parce que les AFCI Mod3 GE * unipolaires * prennent en charge les neutres partagés.
Mon point de vue était que les AFCI bipolaires ne sont pas largement disponibles dans les maisons d'approvisionnement, du moins autour de moi. ....... Je n'avais aucune idée que les AFCI GE SP soutenaient les neutres partagés, le problème est qu'ils ne seraient toujours pas légaux par le code.
@SpeedyPetey Ils l'ont [tout compris] (https://structuretech1.com/wp-content/uploads/2016/02/DET-719-CAFCI-Shared-Neutral-Guide.pdf) ... essentiellement manipulez-les.Hé, Speedy depuis longtemps, tu nous as manqué ici!
#8
-2
Randal Hill
2015-06-30 04:31:09 UTC
view on stackexchange narkive permalink

vous ne voulez certainement pas partager les neutres de différents circuits. Cela crée un risque d'électrocution si un disjoncteur est ouvert et l'autre fermé. Si vous supposez qu'un circuit est mort en ouvrant le disjoncteur, le neutre de ce circuit sera immédiatement mis sous tension si un appareil utilise le deuxième circuit. Si vous travaillez sur le premier circuit et traversez le neutre et la terre, vous pourriez être électrocuté si un appareil ou une lumière est sous tension sur le deuxième circuit.

Il existe des règles de code en place pour les circuits de dérivation à fils multiples («neutre» partagé), afin de réduire le risque de ne mettre hors tension que la moitié du circuit.
À la fois en réduisant le risque de ce qui se passe (neutre en queue de cochon pour pouvoir entretenir les appareils sans interrompre le neutre), et en exigeant une coupure de maintenance commune (attaches de poignée) pour vous forcer à mettre hors tension tout le circuit.


Ce Q&R a été automatiquement traduit de la langue anglaise.Le contenu original est disponible sur stackexchange, que nous remercions pour la licence cc by-sa 3.0 sous laquelle il est distribué.
Loading...